Sony FDR-X3000R, action cam 4K 100Mbit/s stabilisée

Cette action cam Sony FDR-X3000R est la seule à proposer un stabilisateur intégré, jusqu’au 4K. De plus, il est à la fois numérique et optique (système B.O.SS, pour Balanced Optical SteadyShot)!

 

>> Voir la fiche produit et le prix sur Amazon <<

 

test-avis-sony-x3000r-action-cam-4k-stabilisateur-optique-zeiss

test-avis-sony-x3000r-action-cam-4k-stabilisateur-optique-afficheur

test-avis-sony-x3000r-action-cam-4k-stabilisateur-optique-smartphone

J’avais déjà été impressionné par les performances du stabilisateur numérique de l’action Cam Full HD HDR-AS50 de Sony, achetée début 2016 et commentée ICI.

 

La X3000 reprend la même conception générale que la HDR-AS50, avec un écran latéral pour le paramétrage, une disposition de touches similaire, la présence des 3 témoins rouges d’enregistrement (très pratique), et le même catalogue d’accessoires. Les différences résident dans la taille de l’objectif avec sa stabilisation optique, de nouvelles fonctionnalités (GPS, NFC, Infrarouge, prise microphone stéréo….), et bien sûr dans la qualité d’image.

test-avis-sony-x3000r-action-cam-4k-stabilisateur-optique-boite

test-avis-sony-x3000r-action-cam-4k-stabilisateur-optique-packaging

test-avis-sony-x3000r-action-cam-4k-stabilisateur-optique-contenu

 

Dans cette version Kit (FDR-X3000R ), la caméra est livrée avec :

  • La batterie NP-BX1 – 3,6V – 1240 mAh (= même batterie que l’AS50 et d’autres produits Sony).

test-avis-sony-x3000r-action-cam-4k-stabilisateur-optique-batterie-np-bx1

 

  • Le caisson étanche MPK-UWH1 (Etanchéité 60 mètres ; Avec bouton HOLD pour verrouiller la touche REC ; Avec trou ¼ pouce pour vis de trépieds standard). Avec ce caisson, prendre en compte que l’enregistrement audio est atténué.

test-avis-sony-x3000r-action-cam-4k-stabilisateur-optique-etanche

 

  • La montre Live-View Remote RM-LVR3 (déjà proposée début 2016 en option pour la AS50). Elle permet de visualiser en direct la prise de vue de la caméra (latence assez négligeable), d’accéder à tous les réglages de la caméra (les mêmes que sur l’afficheur LCD intégré), de lancer l’enregistrement, de zoomer…L’afficheur est amovible, avec un écran d’assez bonne qualité affichant toutes les informations pratiques (résolution active, angle de vue, niveau des batteries de la caméra et de la montre…). On a également accès à des réglages de paramètres de la montre comme la durée d’extinction de l’affichage, sa luminosité, l’inversion de l’image à 180° ou un mode miroir. A noter qu’il n’y a pas d’appairage à faire pour connecter les 2 appareils, la montre « scanne » les caméras compatibles autour d’elle et s’y connecte.

test-avis-sony-x3000r-action-cam-4k-stabilisateur-optique-bracelet-montre

 

test-avis-sony-x3000r-action-cam-4k-stabilisateur-optique-reglage-montre

 

  • Le support de charge pour l’afficheur de la montre. Celui-ci est équipé d’une prise micro-USB pour se connecter à un chargeur ou un port USB d’ordinateur. Je regrette qu’on ne puisse pas brancher directement la montre sur USB. Il faut donc avoir obligatoirement cette base de charge avec soi pour éviter la panne de batterie. Je pense trouver une explication à cette conception dans l’étanchéité à l’eau de la montre (indiqué jusqu’à 3 m et 30 minutes en continu).

test-avis-sony-x3000r-action-cam-4k-stabilisateur-optique-charge-base

 

  • Un support multifonction pour l’afficheur de montre. Celui-ci présente un trou ¼ pouce, 2 passants pour sangle au dos, et un point d’accroche en haut.
  • Un câble USB vers micro-USB pour recharger soit la caméra, soit l’afficheur de la montre via sa base.
  • Un support à clip pour la caméra ou le support d’afficheur de montre, avec au centre une vis ¼ pouce. A noter que les clips Sony sont plus gros que ceux de Go Pro ou autres SJ CAM, Xiaomi…Mais rien n’empêche de prendre des accessoires de type Go Pro avec au bout une vis ¼ pouce, pour se visser directement dans la caméra Sony (ou dans son boitier étanche).

test-avis-sony-x3000r-action-cam-4k-stabilisateur-optique-accessoires

 

Le kit X3000R est donc assez complet, mais selon moi il manque un étui, et ce support « Grip Finger » que j’ai acheté séparément.

Il permet de fixer l’afficheur au-dessus de la caméra au lieu de l’avoir au poignet, et est fourni avec 2 obturateurs en caoutchouc (un prévu pour la taille d’objectif plus petit de la AS50). J’ai d’ailleurs fixé l’obturateur, via son lien, directement à la caméra au lieu de le fixer au support AKA-FGP1 (un passant est présent à l’arrière de la caméra).

 

Il y a 5 principaux modes d’enregistrement/diffusion, sélectionnables par la touche Menu ou par les touches « Flèche Haut » et « Flèche Bas » de la caméra.

Le mode VIDEO propose les réglages/fonctionnalités suivants :

  • Un stabilisateur réglable sur 2 niveaux (ou désactivable).
  • Un angle de vue réglable sur 3 niveaux (Wide, Medium, Narrow) mais seulement accessible en mode MP4 (en XAVCS l’angle est sur Wide). A noté que le mode étroit (Narrow), élimine parfaitement l’effet « fisheye » typique d’une action cam (grand angle).
  • Un zoom jusqu’à X3 (commandable sur la caméra ou à distance par l’afficheur ou un smartphone).
  • Un retournement possible de l’image (Action cam tête en bas).
  • Un réglage de l’exposition. Je recommande d’ailleurs de forcer un peu sur +0.3 ou +0.7 car je trouve l’image par défaut moins lumineuse comparé à d’autres caméras.
  • Un mode d’image améliorant la vue sous-marine.
  • Un réglage de la balance des blancs.
  • Un mode de colorimétrie « Vivid » (donne des tons plus riches, mais ça reste naturel).
  • Un mode de réduction du bruit au vent.

 

Concernant les résolutions possibles d’enregistrement vidéo, il y a 3 catégories :

  • « MP4 » : permet de filmer en 1920×1080 (60p ou 30p), en 1280×720 (120p ou 30p), ou en 800×480 (240p). Dans ce mode, les débits vont jusqu’à 20-25 Mbits/s.
  • « XAVCS HD» : les résolutions sont à peu près comparables à celles du mode MP4 mais avec des débits supérieurs et précisés pour chaque choix, soit 1920×1080 (120p-100Mbits/s ; 120p-60Mbits/s ; 60p-50Mbits/s ; 30p-50Mbits/s ; 24p-50Mbits/s ), ou 1280×720 (240p-100Mbits/s ; 240p;-60Mbits/s).
  • « XAVCS 4K » : Ici la résolution est du 3840 x 2160, et les choix de fréquences et débits sont 30p-100Mbits/s, 30p-60Mbits/s, 24p-100Mbit/s et 24p-60Mbits/s.

A noter qu’en XAVCS, les fichiers générés sont également en .mp4 (donc facilement lisibles), mais  il faudra une carte micro-SD performante pour enregistrer en 100Mbits/s.

test-avis-sony-x3000r-action-cam-4k-stabilisateur-optique-carte-microsd-u3

Pour ce débit, Sony recommande une carte classée « U3 » soit 30 Mo/s garanti en écriture (à ne pas confondre avec l’unité des 100Mbits/s de l’enregistrement, soit 12,5 Mo/s).

J’ai essayé plusieurs cartes et effectivement la caméra interdit l’enregistrement (en 100Mbits/s) avec une carte U1.

Voici par exemple les cartes U3 que j’ai, et qui fonctionnent parfaitement sur ma X3000:

Sandisk Extreme 64 Go Carte Mémoire MicroSDXC + Adaptateur SD jusqu’à 90 Mo/s, Classe 10, U3, V30, FFP

Kingston SDCA3/64GB Carte MicroSDHC/SDXC UHS-I U3 90R/80W (SDCA3) avec Adaptateur SD

On peut voir que les cartes microSD peuvent être de type SDHC (<32Go) ou SDXC (>64Go), et de norme UHS I ou II. La capacité maximale de carte n’est pas spécifiée dans la notice.

A défaut de carte U3, on peut toujours faire de très belles vidéos car à chaque fois qu’il y a un mode 100Mbits/s, on peut choisir la même résolution en mode 60Mbits/s (merci Sony !). La différence est d’ailleurs peu perceptible sur la vidéo et on gagne aussi en taille de fichier (en 100 Mbit/s, une vidéo de 1 min 20 secondes fait déjà 1Go !).

Un reproche à faire concerne le slot pour carte mémoire car il permet également d’insérer un format de carte Mark2 (Mémory Stick Micro), ce qui fait qu’il n’y a pas de détrompeur pour mettre la microSD et je me trompe de sens régulièrement (seul un petit logo dans le compartiment indique le sens).

 

En mode PHOTO (format = .jpg), on retrouve la plupart des réglages ci-dessus avec en plus un retardateur et un mode rafale. Concernant les résolutions, elles dépendent de l’angle de vue sélectionné : 4624 x 2600 pixels pour Wide, 3280x 1848 pour Medium, et 2304 x 1296 pour Narrow.

 

TIME LAPS permet quant à lui de prendre des séries de photos en 4K ou Full HD, à une fréquence définie (de 1 à 60 secondes), et on peut spécifier une limite de 300 à 900 photos, ou « infini ».

 

LIVE permet la diffusion d’image en direct, en passant par une application (par exemple la plateforme Ustream).

 

Le mode « BOUCLE » permet un enregistrement en continu (avec réécriture sur la carte mémoire lorsqu’elle est pleine), en créant des séquences de 5, 20, 60, 120 min ou « infini ».

 

A ces 5 modes, on peut rajouter celui de LECTURE, accessible par le menu. Il permet de lire les vidéos directement sur téléviseur ou moniteur, via la sortie mini-HDMI. La résolution de sortie monte bien à 3840 x 2160 en 30p. Par contre, le son sort du petit haut-parleur de la caméra (je ne vois pas de réglage pour transiter par l’HDMI).

 

Concernant les principaux PARAMETRES GENERAUX de l’action cam X3000R:

  • Le mode AVION permet de désactiver toutes les connexions (bien pour autonomie et surchauffe – voir plus bas).
  • Le mode WIFI propose la possibilité de commander plusieurs caméras avec un périphérique compatible.
  • Le « WIFI HI » est selon la notice un « Wifi a puissance élevée » (pas vraiment de gain constaté avec la montre – portée de 20 à 30 m en extérieur).
  • Il n’y a pas de réglage à faire pour activer le NFC. Personnellement je n’arrive pas bien à l’utiliser avec mon Galaxy Note 4. Je me connecte donc directement par Wifi en lancant l’application PlayMemories Mobile (l’appli demande de scanner un QR code, sous le capot de batterie, la première fois).
  • Le Bluetooth (v4.1) permet d’allumer/éteindre la caméra à distance et d’économiser du Wifi (ou plutôt de l’énergie) lorsqu’on utilise l’afficheur (la transmission peut alors être saccadée avec le Bluetooth actif comparé au Wifi seul).
  • On peut activer ou non la transmission vers la montre.
  • Le GPS devient très utile pour la réalisation de film avec Action Cam Movie Creator (à télécharger gratuitement). On peut afficher en superposition de la vidéo le tracé GPS et l’affichage de la vitesse.
  • TC/UB permet de paramétrer les données (code temporel et bit utilisateur) enregistrées comme données jointes aux films AVCS.
  • Un capteur Infrarouge permet de commander la caméra avec une télécommande compatible (comme un caméscope).
  • USB ON/OFF autorise ou non l’alimentation de la caméra par USB (= autonomie illimitée!).
  • Il est possible d’éteindre les 3 LEDs rouges indiquant l’état d’enregistrement
  • REC ON permet de lancer l’enregistrement très rapidement avec la touche REC lorsque la caméra est éteinte (plutôt que d’appuyer sur ON et d’attendre les activations des connexions).
  • Plusieurs autres fonctions comme le BIP de touches, le fuseau horaire, le passage en heure d’été, le formatage de carte…

test-avis-sony-x3000r-action-cam-4k-stabilisateur-optique-wifi

 

Dans la pratique, la qualité d’image de la X3000 est vraiment bonne.

En 4K, elle est comparable à ce que fait un smartphone de type Samsung Note4, S6, S7…mais avec des couleurs plus naturelles, un grand angle, et un avantage considérable dans la stabilisation optique.

En revanche, en basse lumière, les smartphones sont plus performants (surtout un S7) car le bruit vidéo (grains sur l’image) est assez présent dans cette situation.

En audio, l’enregistrement est correct, et bien en stéréo. La possibilité de brancher un micro externe est une bonne chose.

test-avis-sony-x3000r-action-cam-4k-stabilisateur-optique-micro-stereo

 

Concernant l’autonomie, j’ai pu confirmer les valeurs indicatives données par Sony dans sa page d’aide http://helpguide.sony.net/cam/1640/v1/fr/index.html:

On peut espérer 50 min de 4K-100Mbit/s avec les connexions actives (Wifi, Bluetooth, GPS) et la stabilisation optique.

Par contre, et dans cette dernière configuration, la caméra chauffe et se met en protection. Concrètement, les témoins alertent d’un échauffement après env. 25 min, et la caméra se coupe après 30-35 min. Sur la page d’aide du site Sony, on retrouve cette valeur de 25min et celles beaucoup plus avantageuses de 60 min et de 135 min, pour l’échauffement sans Wifi actif, respectivement pour des vidéos 4K et 1080p en MP4.

test-avis-sony-x3000r-action-cam-4k-stabilisateur-optique-surchauffe

L’affichage en continu sur la montre ou un smartphone joue un rôle également important sur l’échauffement de la caméra (avec AUTO OFF sur la montre, la connexion Wifi se déconnecte).

L’utilisation d’une alimentation externe (essayé avec une batterie nomade) ne diminuent pas vraiment l’échauffement de la caméra, mais reste un réel atout pour l’autonomie en MP4, tant pour la caméra que la montre.



Notez ce produit si vous le connaissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *